Fermer le menu
Entreprises d'étanchéité
Téléchargement express
  • Téléchargement express
  • Actualités

    You are here

    1. Accueil
    2. Entreprises d'étanchéité
    3. Membranes d'étanchéité dépolluantes - NOx-Activ®

    Membranes d'étanchéité dépolluantes - NOx-Activ®

    La pollution atmosphérique, un enjeu pour la planète

    L’air naturel, composé principalement d’azote et d’oxygène, est indispensable à la vie. Chaque être humain inspire environ 10 m³ d’air par jour. Depuis le début de l’ère industrielle, l’activité humaine modifie l’atmosphère, perturbe le climat et dégrade la qualité de l’air que nous respirons en introduisant de plus en plus de substances nocives pour la santé.

    Parmi ces substances nocives, figurent les oxydes d’azote (NOx), gaz irritants qui pénètrent dans les ramifications les plus fines des poumons, provoquant chez les personnes sensibles des difficultés respiratoires, une hyperréactivité bronchique et, chez l’enfant, l’accroissement de la sensibilité des bronches aux infections, notamment à cause du dioxyde d’azote (NO2), le polluant atmosphérique le plus nocif pour la santé.

    Les NOx favorisent la formation d’ozone dans les couches basses de l’atmosphère.

    En période estivale, les seuils fixés pour protéger la santé sont souvent dépassés* dans les grandes agglomérations (zones urbaines et périurbaines). Les principales sources d’émission de NOx sont le transport routier, l’industrie et secteur de la production d’énergie.

    Par ailleurs, le pouvoir de réchauffement du NO2 - 310 fois celui du CO2 - accentue le réchauffement climatique de la planète par l’accroissement de l’effet de serre.
    Lutter contre la pollution et ses effets néfastes passe par une régulation du trafic routier ou par une réduction des émissions de gaz. Mais aujourd’hui, il est aussi possible de détruire la pollution engendrée. Ceci grâce à des produits dépolluants introduits dans les matériaux de construction.

    *Recommandation de l’OMS : 40 ?g/m³ par année. Directive européenne, seuil de précaution fixé à 200 ?g/m³ par heure, seuil d’alerte fixé à 400 ?g/m³ par heure.

    Documents à télécharger