Fermer le menu
Entreprises d'étanchéité
Téléchargement express
  • Téléchargement express
  • Dossiers thématiques
  • Dossiers thématiques
  • Actualités

    Cuvelage

    Le DTU 14.1 (Norme NF P 11.221)

    La NF P 11.221 de mai 2000 définit les conditions techniques auxquelles doivent satisfaire les travaux de cuvelage de la partie immergée des bâtiments.

    En fonction d’un certain nombre de critères, notamment la destination et l’aménagement des locaux, leurs conditions d’exploitation, les conditions d’accessibilité et d’entretien du revêtement de cuvelage, l’action de l’eau, l’adaptation au site, etc., le choix du maître d’œuvre peut s’arrêter sur l’un des trois types de cuvelage décrits ci-après.

    Les trois types de cuvelage

    Cuvelage avec revêtement d’imperméabilisation

    Cuvelage

    H1 = 0,15 H' avec H1 > 1 m
    H2 = H si H < 1 m
    H2 = 1 m si 1 m < H < 6,5 m
    H2 = 0,15 H si H > 6,5 m

    Le revêtement d’imperméabilisation constitue un écran intérieur, adhérent à son support, ne résistant pas à une fissuration appréciable du support.

    Le revêtement est constitué d’enduits à base de mortiers hydrofuges ou d’enduits pelliculaires à base de résine ou par un traitement de minéralisation de surface.

    Le cuvelage comprend la périphérie de l’ouvrage soumise directement à l’action de l’eau (appelée enveloppe), les parties intérieures adjacentes liées avec elles (appelées retours) et le plus souvent un revêtement de cuvelage.

    Les règles techniques de conception et de calcul des ouvrages de gros œuvre (enveloppe et éventuellement retours) sont définies au chapitre 4.2 du DTU 14.1.

    Cuvelage à structure relativement étanche

    Cuvelage

    Ce cuvelage ne comporte pas de revêtement de cuvelage. De ce fait, il est admis un léger passage d'eau au travers des parois dans les limites suivantes :

    • pour l'enveloppe dans son ensemble :
          - moyenne annuelle : 0,5 l/m²/jour ;
          - moyenne hebdomadaire :  1,0 l/m²/jour.
    • pour toute portion d'enveloppe de 10 m² constituant un rectangle dont les deux côtés sont inférieurs à 5 m : moyenne hebdomadaire : 2,0 l/m²/jour.

    Les conditions de service des locaux doivent tenir compte de la nature relativement étanche de l'enveloppe et des dispositions complémentaires peuvent être prises pour collecter les eaux, ventiler, etc.

    Les règles techniques de conception et de calcul des ouvrages de gros œuvre sont définies aux chapitres 5.2 et 5.3 du DTU 14.1.

    Pour le drainage et la ventilation par l'intérieur des parois enterrées (murs et sols) : Fonda +.

     

    Cuvelage avec revêtement d’étanchéité

    L'étanchéité est réalisée par un revêtement plastique, élastoplastique ou élastique appliqué à l'extérieur de la structure résistant à la poussée de l'eau.

    Le cuvelage est complété :

    • soit par un ouvrage externe : 1 et 2,
    • soit pour un ouvrage interne qui a pour fonction principale de reprendre la poussée de l'eau : 3.

    Les dispositions 1 et 3 sont adoptées lorsqu'il n'existe pas de possibilité d'intervenir hors des limites d'emprise.

    Le revêtement d'étanchéité est réalisé en une seule intervention pour les surfaces horizontales et verticales.

    La disposition 2 est retenue lorsque l'intervention hors des limites d'emprise du bâtiment est possible. Le revêtement d'étanchéité est alors réalisé en deux phases :

    • étanchéité sur préradier (avant construction de la structure résistante interne) ;
    • étanchéité verticale sur voiles de la structure résistante interne.

    Des limites d'emploi à ces procédés sont indiquées au DTU 14.1. Elles concernent notamment les cas où il est à craindre des déformations relatives entre structure résistante interne et ouvrage (ou structures résistantes) externe (tassement différentiel, postcontrainte d'un élément constructif, etc.).

    Ces procédés ne sont pas admis dans le cas ou l'inondation des locaux est prévue.

     

    Cuvelage  Cuvelage  Cuvelage

    Solutions techniques appropriées à ce type de cuvelage

    Cuvelage avec revêtement d’étanchéité réalisé par l’intérieur (cuvelage avec limite d’emprise)

    Cuvelage
    Préradier en béton, conforme au DTU 14.1
    Protection par chape de ciment d’épaisseur mini 3 cm, sur couche de désolidarisation : Gravifiltre + film synthétique d’épaisseur 100 µ (voir § 6.3.2.6 du DTU 14.1)
    Structure : ouvrage en béton résistant aux poussées hydrostatiques conforme au DTU 14.1
    Voile périphérique en béton, conforme au DTU 14.1
    2ème couche de PARADIENE 35 S R4 soudée en plein
    1ère couche de PARADIENE 35 S R4 joints soudés, maintenus en tête par soudage ou fixations mécaniques

    Cuvelage avec revêtement d’étanchéité réalisé par l’extérieur(cuvelage avec limite d’emprise)

    1ère phase : étanchéité horizontale

    Cuvelage
    Préradier en béton, conforme au DTU 14.1
    Cuvelage Structure : ouvrage résistant
    Protection par chape de ciment d’épaisseur mini 3 cm, sur couche de désolidarisation : Gravifiltre + film synthétique d’épaisseur 100 µ (voir § 6.3.2.6 du DTU 14.1)
    2ème couche de PARADIENE 35 S R4 soudée en plein
    1ère couche de PARADIENE 35 S R4 joints soudés

    2ème phase : étanchéité verticale

    Préradier en béton, conforme au DTU 14.1
    Structure : ouvrage résistant
    Protection par chape de ciment d’épaisseur mini 3 cm
    EIF Siplast Primer ou Impression Veral
    2ème couche de PARADIENE 35 S R4 soudée en plein et fixée mécaniquement en tête
    1ère couche de PARADIENE 35 S R4 soudée en plein et fixée mécaniquement en tête
    2ème couche de PARADIENE 35 S R4 soudée en plein
    1ère couche de PARADIENE 35 S R4 joints soudés

    Observations : après la réalisation de l’étanchéité verticale, il convient de réaliser l’ouvrage de protection avant de procéder aux opérations de remblaiement.
    Cet ouvrage est réalisé à l’aide d’un voile en béton projeté ou d’un mur en maçonnerie de petits éléments, ou d’un enduit grillagé, cf. 6.3.2.6 du DTU 14.1.
    Ce type de cuvelage ne peut être réalisé que lorsqu’il est possible d’intervenir en dehors de l’emprise du bâtiment.