Fermer le menu
Maîtres d'ouvrage
Téléchargement express
  • Téléchargement express
  • Carnet d'inspiration
    Actualités

    You are here

    1. Accueil
    2. Maîtres d'ouvrage, maîtres d'œuvre
    3. Guide de choix étanchéité des toitures-terrasses

    Aide au Choix

    Guide de choix étanchéité des toitures-terrasses

    Avec ce guide de choix, il vous suffit de choisir au fur et à mesure la zone climatique, l'élément porteur, le support, le type d'isolant, la destination de la toiture-terrasse et la protection attendue pour que la ou les solutions Siplast adéquates s'affichent. Elles vous renvoient ensuite sur une fiche solution-produit qui vous permet de choisir celle qui vous convient le mieux.

    1
    Zone climatique
    Modifier
    Faites votre choix ci-dessous pour «zone climatique»
    Montagne
    Plaine
    Aide
    Montagne

    Climat montagne

    Sont généralement considérés comme soumis au climat de montagne, les bâtiments situés à une altitude supérieure à 900 mètres. Le climat de montagne se caractérise entre autres par des sollicitations spécifiques, dues notamment à un enneigement durable et important, qui varient selon la localisation du massif montagneux.
     
    Les règles d'évaluation des charges de neige en montagne sont indiquées dans les règles NV65 et N84 modifiées 95 et rappelées dans "Le Guide des toitures-terrasses avec revêtement d'étanchéité en climat de montagne" du CSTB (cahier n°2267 de septembre 1988). Ces documents précisent que ces règles doivent être maniées avec précaution et complétées dans chaque cas par une étude de l'enneigement du site.
    Aide
    Plaine

    Climat de plaine

    Sont généralement considérés comme soumis au climat de plaine, les bâtiments situés à une altitude inférieure à 900 mètres.
    2
    Destination
    Modifier
    Faites votre choix ci-dessous pour «destination»
    Accessible jardins
    Accessible jardins et rétention d'eau
    Accessible piétons
    Accessible piétons et rétention d'eau
    Accessible potager et rétention d’eau
    Accessible véhicules
    Accessible véhicules et rétention d'eau
    Inaccessible autoprotégée
    Inaccessible sous protection lourde
    Inaccessible végétalisée
    Inaccessible végétalisée et rétention d'eau
    Technique
    Terrains de sport homologués
    Aide
    Accessible jardins

    Toiture-terrasse accessible jardin

    Toiture et/ou terrasse autorisant l'accès aux piétons. Elle est dite "jardin" lorsqu'elle a été aménagée totalement ou partiellement en jardin comportant dans les zones plantées une couche de terre de 30 cm d'épaisseur minimum après tassement. Il en résulte une charge importante sur la structure (de l'ordre de 600 kg/m² et au-delà).
    Elle est réalisable sur un élément porteur en maçonnerie et pour des pentes de 0 à 5 % (1 % au minimum en zone de montagne).

    Aide
    Accessible jardins et rétention d'eau
    Aide
    Accessible piétons

    Toiture-terrasse accessible piétons

    Toiture et/ou terrasse destinée au séjour ou à la circulation piétonne, privative ou intensive. Elle est réalisable pour une pente inférieure ou égale à 5 %. Les solutions d'étanchéité et de protection retenues doivent présenter un niveau de résistance approprié. Indication pour le calcul des charges (1 kN = env. 100 kg) : - dalles béton : 1,25 kN/m² pour 0,05 m d'épaisseur - dalle boise : 0,20 kN/m²
    Aide
    Accessible piétons et rétention d'eau
    Aide
    Accessible potager et rétention d’eau
    Aide
    Accessible véhicules

    Toiture-terrasse accessible véhicules

    Toiture et/ou terrasse autorisant la circulation et le stationnement de véhicules.

    Pour ces toitures-terrasses, on distingue conventionnellement deux classes :
    Toitures parcs VL (ou toitures accessibles aux véhicules légers) :
    - zones de circulation et de stationnement à faible trafic pour véhicules légers (charge maximale de 2 tonnes par essieu), occasionnellement pour véhicules de défense contre l'incendie et camions de déménagement à l'instar des zones de circulation de résidences privées.
    - zones de circulation et de stationnement à trafic important pour véhicules légers à l'instar des parkings d'hypermarchés.

    Toitures parcs PL (ou toitures accessibles aux véhicules lourds) :
    - zones de circulation et de stationnement pour véhicules lourds (charge supérieure à 2 tonnes par essieu), tels que bennes à ordures ou poids lourd.

    Selon l'intensité du trafic PL, celui-ci peut être qualifié de faible ou important. Pour les charges supérieures à 13 tonnes par essieu, prévoir une étude particulière.
    Les toitures parcs sont destinées à l'usage de stationnement ou à la circulation à vitesse relativement réduite, avec des efforts de freinage modérés. Dans certains cas, il est conseillé de prévoir des ralentisseurs permettant de limiter la vitesse et les freinages brutaux.

    Aide
    Accessible véhicules et rétention d'eau
    Aide
    Inaccessible autoprotégée

    Toiture-terrasse inaccessible autoprotégée

    Toiture et/ou terrasse n'autorisant pas la circulation de véhicules et l'accès aux piétons, sauf pour entretien et réparation (chemin d'accès, zones techniques). Elle est "autoprotégée" lorsqu'une feuille métallique ou des granulés minéraux on été appliqués sur la surface du revêtement d'étanchéité pour le protéger des effets de la circulation et des agents atmosphériques (froid, chaleur, gel, oxygène de l'air, rayonnement UV, …).

    Aide
    Inaccessible sous protection lourde

    Toiture-terrasse inaccessible sous protection lourde

    Toiture et/ou terrasse n'autorisant pas la circulation de véhicules et l'accès aux piétons, sauf pour entretien et réparation (chemin d'accès, zones techniques). Elle est "sous protection lourde" lorsque des matériaux meubles (granulats) ou durs (dalles, carreaux, pavés, asphalte coulé gravillonné, …) on été rapportés sur la surface du revêtement d'étanchéité pour le protéger des effets de la circulation et des agents atmosphériques (froid, chaleur, gel, oxygène de l'air, rayonnement UV, …).

    Selon le DTU 43.1 (NF P 84.204), la protection lourde est constituée par une couche de granulats courants, roulés ou concassés, de 0,04 m d'épaisseur minimale (0,06 m au minimum pour les toitures en montagne sans porte-neige), de granulométrie comprise entre 5 mm et une dimension au plus égale aux 2/3 de l'épaisseur de la protection.

    En zone de montagne, elles peuvent être surmontées d'un porte-neige
    Indication pour le calcul des charges (1 kN = env. 100 kg) :
    - gravillons : 0,80 kN/m² pour un lit de 0,04 m d'épaisseur
    - dalles béton : 1,125 kN/m² pour 0,05 m d'épaisseur

    Elle doit être revêtue d'une étanchéité de classe de résistance au poinçonnement R3 au minimum, de nature bitumineuse renforcée ou synthétique.
    Sa pente admissible varie selon l'élément porteur :
    - maçonnerie : pente de 0 à 5 % (1 % au minimum en montagne)
    - béton cellulaire : pente de 1 à 5 %, en plaine uniquement
    - bois : pente de 1 à 5 %, étude à effectuer pour la pente minimale en climat de montagne selon lieu du chantier
    - acier : pente minimale selon le DTU 43.3 avec étude à effectuer pour la pente minimale en climat de montagne selon lieu du chantier, pente maximale 5 %.
    En réfection sur ancienne étanchéité asphalte, la pente admissible est de 3 %.
      

    Aide
    Inaccessible végétalisée

    Toiture-terrasse inaccessible végétalisée

    Toiture et/ou terrasse n'autorisant pas la circulation de véhicules et l'accès aux piétons, sauf pour entretien et réparation (chemin d'accès, zones techniques). Elle est "végétalisée" lorsqu'elle a été aménagée totalement ou partiellement en jardin comportant dans les zones plantées une couche de terre de 30 cm d'épaisseur minimum après tassement.

    Elle requière une étanchéité spécifique comportant un agent anti-racines, des composants de drainage et de filtration. L'épaisseur de la couche de substrat est faible, d'où une surcharge réduite sur la structure (115 à 135 kg/m² selon la solution utilisée), par rapport à une toiture-terrasse jardin.

    Elle est envisageable en zone de plaine uniquement, sur élément porteur en maçonnerie, acier ou bois, pour des pentes minimales correspondant aux réglementations propres à chacun d'eux.
    Indication pour le calcul des charges (1 kN = env. 100 kg) :
    - compter 115 à 135 kg/m²

    Aide
    Inaccessible végétalisée et rétention d'eau

    Inaccessible végétalisée et rétention d'eau

    Aide
    Technique

    Toiture-terrasse technique

    Toiture et/ou terrasse servant de passage fréquent en vue de l'entretien d'installations telles que chaufferies, aéro-réfrigérants (conditionnement d'air), dispositifs de nettoyage des façades, capteurs solaires. Si l'installation technique ne concerne qu'une partie de la terrasse, seule cette partie est considérée comme "zone technique", à condition qu'elle soit clairement délimitée (différence d'aspect et/ou de couleur) et reçoive un revêtement d'étanchéité renforcé. Les voies d'accès aux zones techniques sont considérées comme zones techniques. Les zones techniques sur toute leur surface ne sont réalisables que sur élément porteur en maçonnerie, mais des zones techniques ponctuelles sont envisageables sur tous les éléments porteurs. Les pentes admissibles sont de : - 1 % au minimum en montagne (pente nulle admise en plaine) - 5 % au maximum (3 % en réfection sur ancienne étanchéité asphalte) - 7 % au maximum pour les zones techniques sur élément porteur bois ou dérivés.

    Aide
    Terrains de sport homologués
    3
    Protection
    Modifier
    Faites votre choix ci-dessous pour «protection»
    Asphalte gravillonné
    Autoprotection cool roof
    Autoprotection dépolluante
    Autoprotection métallique
    Autoprotection minérale
    Carrelage - Protection dure
    Carrelage collé directement sur étanchéité
    Dallage béton armé
    Dalles sur plots
    Dallettes
    Enrobés bitumineux
    Finition colorée / Etanchéité directement circulable
    Gazon synthétique
    Gravillons
    Gravillons circulables
    Modules photovoltaïques rigides
    Pavage drainant
    Protection dure
    Protection lourde
    PVC apparent
    Revêtement sportif homologué
    Végétalisation extensive
    Végétalisation semi-intensive
    Végétation traditionnelle
    Aide
    Asphalte gravillonné

    Asphalte gravillonné           

    Pour ces toitures-terrasses on distingue conventionnellement 2 classes :    
    Toitures parcs VL (ou toitures accessibles aux véhicules légers) :
    zones de circulation et de stationnement à faible trafic pour véhicules légers (charge maxi 2 tonnes/essieu), occasionnellement pour véhicules de défense contre l’incendie et camions de déménagement ; exemple des zones de circulation de résidence privée.
    zones de circulation et de stationnement à trafic important pour véhicules légers ; exemple des parking d’hypermarchés.
    Toitures parcs PL (ou toitures accessibles aux véhicules lourds) : zones de circulation et de stationnement pour véhicules lourds (charge > 2 tonnes/essieu), tels que bennes à ordures ou poids lourds.
    Selon l’intensité du trafic PL, celui-ci peut être qualifié de faible ou important.
    Pour les charges supérieures à 13 T/essieu, prévoir une étude particulière.
    La protection par asphalte gravillonné est envisageable en plaine uniquement, sur élément porteur en maçonnerie sans isolant thermique, pour des pentes de 1 à 5 % ( jusqu’à 20 % pour les rampes d’accès des parking VL).
    L’asphalte peut servir de couche de roulement pour les parcs VL à trafic faible; dans les autres cas, il doit être protégé par une couche de roulement en enrobés bitumineux dont l’épaisseur dépend du trafic.
    Indication pour le calcul des charges (1kN = env. 100 kg) :
    asphalte gravillonné (d = env. 2,35)
    0,60 kN/m² pour 0,025 m d’épaisseur
    enrobés bitumineux (d = env. 2,3)
    0,70 kN/m² pour 0,030 m d’épaisseur
    1,15 kN/m² pour 0,050 m d’épaisseur
        
    Nota : les toitures parcs sont destinées à l’usage de stationnement, ou à la circulation à vitesse relativement réduite, avec des efforts de freinage, par suite, modérés. Dans certains cas il est conseillé de prévoir des ralentisseurs permettant de limiter la vitesse et les freinages brutaux.

    Aide
    Autoprotection cool roof
    Aide
    Autoprotection dépolluante
    Aide
    Autoprotection métallique

    Autoprotection minérale, métallique ou PVC apparent

    Ce sont des toitures qui ne reçoivent qu’une circulation réduite à l’entretien du revêtement d’étanchéité ou d’accessoires de toitures (entretien des lanterneaux d’éclairement ou désenfumage, des antennes, ramonage des conduits, …).
    Elles peuvent être revêtues d’une étanchéité :           

    soit bitumineuses avec revêtement par des paillettes d’ardoise ou des granulés céramiques colorés (consultez la carte de coloris "la couleur sur vos toits" ou les échantillons avant de faire votre choix)
    soit bitumineuses avec revêtement par une feuille métallique gaufrée (pente supérieure ou égale à 3%) :     
      soit en Aluminium naturel ou laqué de 8/100 mm (5 coloris au choix : consultez la carte de coloris ou les échantillons).
      soit en Cuivre de 8/100 mm (en plaine uniquement) conduisant avec le temps à la patine naturelle du métal dans un effet esthétique et une noblesse très recherchés.
      soit en Inox de 5/100 mm (en plaine uniquement) apportant une résistance et une durabilité incomparables, et se patinant naturellement avec le temps.
    soit par une membrane synthétique légère, apparente et donnant un aspect lisse à la toiture    

    En zone de montagne, elles peuvent être surmontées d’un porte-neige    

    Attention ! : si une même terrasse comporte des zones de destinations variées (par exemple zones végétalisées impliquant une résistance aux racines, zones piétonnières, zones de parking, zones techniques, ...), il est recommandé de la considérer comme multi-usages.

    Aide
    Autoprotection minérale

    Autoprotection minérale, métallique ou PVC apparent           

    Ce sont des toitures qui ne reçoivent qu’une circulation réduite à l’entretien du revêtement d’étanchéité ou d’accessoires de toitures (entretien des lanterneaux d’éclairement ou désenfumage, des antennes, ramonage des conduits, …).
    Elles peuvent être revêtues d’une étanchéité :     
          
    soit bitumineuses avec revêtement par des paillettes d’ardoise ou des granulés céramiques colorés (consultez la carte de coloris "la couleur sur vos toits" ou les échantillons avant de faire votre choix)
    soit bitumineuses avec revêtement par une feuille métallique gaufrée (pente supérieure ou égale à 3%) :
    soit en Aluminium naturel ou laqué de 8/100 mm (5 coloris au choix : consultez la carte de coloris ou les échantillons).
    soit en Cuivre de 8/100 mm (en plaine uniquement) conduisant avec le temps à la patine naturelle du métal dans un effet esthétique et une noblesse très recherchés.
    soit en Inox de 5/100 mm (en plaine uniquement) apportant une résistance et une durabilité incomparables, et se patinant naturellement avec le temps.
    soit par une membrane synthétique légère, apparente et donnant un aspect lisse à la toiture

    En zone de montagne, elles peuvent être surmontées d’un porte-neige

    Attention ! : si une même terrasse comporte des zones de destinations variées (par exemple zones végétalisées impliquant une résistance aux racines, zones piétonnières, zones de parking, zones techniques, ...), il est recommandé de la considérer comme multi-usages.

    Aide
    Carrelage - Protection dure
    Aide
    Carrelage collé directement sur étanchéité

    Carrelage collé directement sur le revêtement d’étanchéité

    Il s’agit du système mince ADEKARO, dont l’épaisseur totale, carrelage compris, est inférieure à 3 cm.
    Ce système, utilisable sur élément porteur en maçonnerie ou en bois, est limité aux terrasses privatives et balcons ainsi qu’aux planchers de pièces humides, de classement maximal U3.P2.E3 et de surface maximale 100 m².
    Pentes admissibles : 1 à 5 %
    Indication pour le calcul des charges : 23 - 25 kg/m² hors carrelage

    Aide
    Dallage béton armé

    Dallage en béton

    Pour ces toitures-terrasses on distingue conventionnellement 2 classes :
    Toitures parcs VL (ou toitures accessibles aux véhicules légers) :
    zones de circulation et de stationnement à faible trafic pour véhicules légers (charge maxi 2 tonnes/essieu), occasionnellement pour véhicules de défense contre l’incendie et camions de déménagement ; exemple des zones de circulation de résidence privée.
    zones de circulation et de stationnement à trafic important pour véhicules légers ; exemple des parking d’hypermarchés.
    Toitures parcs PL (ou toitures accessibles aux véhicules lourds) : zones de circulation et de stationnement pour véhicules lourds (charge > 2 tonnes/essieu), tels que bennes à ordures ou poids lourds.
    Selon l’intensité du trafic PL, celui-ci peut être qualifié de faible ou important.

    Pour les charges supérieures à 13 T/essieu, prévoir une étude particulière.

    La protection par un dallage en mortier ou béton est envisageable en plaine uniquement, sur élément porteur en maçonnerie sans isolant thermique, pour des pentes de 1 à 5 % (pentes supérieures possibles pour les rampes d’accès des parking VL).
    Coulé en place sur une couche de désolidarisation, le dallage béton est en général complété par un revêtement de circulation.

    Nota : les toitures parcs sont destinées à l’usage de stationnement, ou à la circulation à vitesse relativement réduite, avec des efforts de freinage, par suite, modérés. Dans certains cas il est conseillé de prévoir des ralentisseurs permettant de limiter la vitesse et les freinages brutaux.

    Aide
    Dalles sur plots

    Dalles sur plots

    Ce sont des toitures-terrasses de pente inférieure ou égale à 5 %, destinées au séjour ou à la circulation piétonnière, privative ou intensive. Le système d’étanchéité et la protection circulable doivent présenter un niveau de résistance approprié.
    Les terrasses accessibles avec dalles sur plots sont réalisables uniquement sur élément porteur maçonnerie.

    Elles offrent les avantages suivants :     
    une compatibilité avec les éléments porteurs à pente nulle (procédé TERANAP JS)
    une surface de circulation horizontale (lorsque les plots utilisés sont réglables)
    un accès sans dénivellation importante au droit des seuils
    une évacuation rapide de l’eau de pluie de la surface circulable
    un démontage aisé des dallettes (visites d’entretien, changement de dallette, …)
    une limitation des chocs thermiques sur le revêtement d’étanchéité
    une réduction de la transmission des bruits d’impact dans les locaux sous-jacents
    la possibilité d’influer sur l’esthétique et la personnalité de la terrasse en utilisant des dalles en bois ou en jouant sur le choix et l’assemblage des dalles

    Indication pour le calcul des charges (1kN = env. 100 kg) :     

    Dalles béton
    1,25 kN/m² pour 0,05 m d’épaisseur
    DALLE BOISE
    0,20 kN/m²

    Attention ! : si une même terrasse comporte des zones de destinations variées (par exemple zones végétalisées impliquant une résistance aux racines, zones piétonnières, zones de parking, zones techniques…), il est recommandé de la considérer comme multi-usage.

    Aide
    Dallettes
    Aide
    Enrobés bitumineux

    Enrobés bitumineux           

    Pour ces toitures-terrasses on distingue conventionnellement 2 classes :     
    Toitures parcs VL (ou toitures accessibles aux véhicules légers) :
    zones de circulation et de stationnement à faible trafic pour véhicules légers (charge maxi 2 tonnes/essieu), occasionnellement pour véhicules de défense contre l’incendie et camions de déménagement ; exemple des zones de circulation de résidence privée.
    zones de circulation et de stationnement à trafic important pour véhicules légers ; exemple des parking d’hypermarchés.
    Toitures parcs PL (ou toitures accessibles aux véhicules lourds) : zones de circulation et de stationnement pour véhicules lourds (charge > 2 tonnes/essieu) , tels que bennes à ordures ou poids lourds.
    Selon l’intensité du trafic PL, celui-ci peut être qualifié de faible ou important.
    Pour les charges supérieures à 13 T/essieu, prévoir une étude particulière.
    La protection par enrobés bitumineux est envisageable sur élément porteur en maçonnerie uniquement, en principe sans isolant thermique, et pour des pentes de 1 à 5 % (jusqu’à 10 % pour les rampes d’accès des parking VL).
    Leur épaisseur varie selon le type de circulation VL ou PL, et l’importance du trafic.
        
    Indication pour le calcul des charges :

    0,90 kN/m² (env. 90 kg/m²) pour 0,04 m d’épaisseur
    1,35 kN/m² (env. 135 kg/m²) pour 0,06 m d’épaisseur

    Nota : les toitures parcs sont destinées à l’usage de stationnement, ou à la circulation à vitesse relativement réduite, avec des efforts de freinage, par suite, modérés. Dans certains cas il est conseillé de prévoir des ralentisseurs permettant de limiter la vitesse et les freinages brutaux.

    Aide
    Finition colorée / Etanchéité directement circulable
    Aide
    Gazon synthétique
    Aide
    Gravillons

    Gravillons           

    Ce sont des toitures qui ne reçoivent qu’une circulation réduite à l’entretien du revêtement d’étanchéité ou d’accessoires de toitures (entretien des lanterneaux d’éclairement ou désenfumage, des antennes, ramonage des conduits, …).
    Leurs pentes admissibles varient selon l’élément porteur :

    maçonnerie : pente 0 à 5 % (minimum 1 % en montagne)
    béton cellulaire : pente 1 à 5 % (plaine uniquement)
    bois : pente 1 à 5 % (pente minimale selon étude particulière en montagne)
    acier : pente minimale selon DTU 43.3 (étude particulière en montagne) ; pente maximale 5%

    Nota : en réfection sur ancienne étanchéité asphalte, la pente maximale admissible est de 3%.
    Elles peuvent être revêtues d’une étanchéité de classe de résistance au poinçonnement au minimum R3 :     
    Soit bitumineuse renforcée
    Soit synthétique

    Selon le DTU 43.1 (NF P 84.204), la protection lourde est constituée par une couche de granulats courants, roulés ou concassés, de 0,04 m d’épaisseur minimale (0,06 m minimum pour les toitures en montagne sans porte-neige), de granularité comprise entre 5 mm et une dimension au plus égale au 2/3 de l’épaisseur de la protection (photos).
    A noter que sur des zones techniques, et sur les aires et chemins de circulation, la protection est complétée par des dalles préfabriquées en béton posées à sec sur le lit de gravillons.
    Pour écrêter les débits de pointe des eaux ruisselées en cas de pluies d’orage, les terrasses sous gravillons peuvent être conçues pour retenir temporairement les eaux pluviales.
    En zone de montagne, elles peuvent être surmontées d’un porte-neige
    Indication pour le calcul des charges (1kN = env. 100 kg) :     
    gravillons
    0,80 kN/m² pour un lit de 0,04 m d’épaisseur
    dalles béton
    1,25 kN/m² pour 0,05 m d’épaisseur
        
    Attention ! : si une même terrasse comporte des zones de destinations variées (par exemple zones végétalisées impliquant une résistance aux racines, zones piétonnières, zones de parking, zones techniques, ...), il est recommandé de la considérer comme multi-usages.

    Aide
    Gravillons circulables
    Aide
    Modules photovoltaïques rigides
    Aide
    Pavage drainant
    Aide
    Protection dure
    Aide
    Protection lourde

    Protection lourde dure           

    Ce sont des toitures-terrasses de pente inférieure ou égale à 5 %, destinées au séjour ou à la circulation piétonnière, privative ou intensive. Le système d’étanchéité et la protection circulable doivent présenter un niveau de résistance approprié.
    Les terrasses avec protection lourde dure (dallage, pavés…) sont réalisables uniquement sur élément porteur maçonnerie pour des pentes de 1 à 5 %.
    La protection peut être réalisé :
        
    soit en dallage en mortier ou béton coulé en place sur une couche de désolidarisation ; il est en général complété par un revêtement de circulation (revêtement de sol scellé ...).
    Nota : en montagne, cette protection sensible au gel et aux sels de déneigement n’est pas admise sur les terrasses accessibles aux piétons.
    soit en dalles préfabriquées en béton ou en pierre naturelle posées sur une couche de désolidarisation appropriée. En montagne, les dalles en béton doivent être non gélives et les dalles en pierre naturelle sont interdites; elles sont parfois remplacées par un caillebotis bois ou métal reposant sur un lit de gravillons ou une poutraison n’entravant pas l’écoulement de l’eau.
    soit en pavés autobloquants accessibles aux piétons (en plaine uniquement).

    Indication pour le calcul des charges (1kN = env. 100 kg) :     
    lit de sable

    0,60 kN/m² pour 0,03 m d’épaisseur
    lit de granulats 3/15

    0,60 kN/m² pour 0,03 m d’épaisseur
    chape mortier ou béton

    1,00 kN/m² pour 0,04 m d’épaisseur
    dalles béton

    1,25 kN/m² pour 0,05 m d’épaisseur
    pavés autobloquants
    ou non

    1,50 kN/m² pour 0,06 m d’épaisseur
    En zone de montagne, lorsqu’ un porte-neige est réalisé avec un caillebotis circulable, il est nécessaire de prévoir une étanchéité autoprotégée ou une protection rapportée (0,04 m de gravillons, plaque fibre-ciment de 6 mm, …).

    Attention ! : si une même terrasse comporte des zones de destinations variées ( par exemple zones végétalisées impliquant une résistance aux racines, zones piétonnières, zones de parking, zones techniques, ...), il est recommandé de la considérer comme multi-usages.

    Aide
    PVC apparent

    Autoprotection minérale, métallique ou PVC apparent           

    Ce sont des toitures qui ne reçoivent qu’une circulation réduite à l’entretien du revêtement d’étanchéité ou d’accessoires de toitures (entretien des lanterneaux d’éclairement ou désenfumage, des antennes, ramonage des conduits, …).
    Elles peuvent être revêtues d’une étanchéité :     
          
    soit bitumineuses avec revêtement par des paillettes d’ardoise ou des granulés céramiques colorés (consultez la carte de coloris "la couleur sur vos toits" ou les échantillons avant de faire votre choix)
    soit bitumineuses avec revêtement par une feuille métallique gaufrée (pente supérieure ou égale à 3%) :    
    soit en Aluminium naturel ou laqué de 8/100 mm (5 coloris au choix : consultez la carte de coloris ou les échantillons).
    soit en Cuivre de 8/100 mm (en plaine uniquement) conduisant avec le temps à la patine naturelle du métal dans un effet esthétique et une noblesse très recherchés.
    soit en Inox de 5/100 mm (en plaine uniquement) apportant une résistance et une durabilité incomparables, et se patinant naturellement avec le temps.
    soit par une membrane synthétique légère, apparente et donnant un aspect lisse à la toiture

    En zone de montagne, elles peuvent être surmontées d’un porte-neige
    Attention ! : si une même terrasse comporte des zones de destinations variées (par exemple zones végétalisées impliquant une résistance aux racines, zones piétonnières, zones de parking, zones techniques, ...), il est recommandé de la considérer comme multi-usages.

    Aide
    Revêtement sportif homologué
    Aide
    Végétalisation extensive

    Végétalisation par sédum

    Pour la végétalisation légère de toitures-terrasses non circulables, on emploie le plus souvent des sédum : végétation basse (maximum 25 cm) économe en ressources nutritionelles, résistante et colonisatrice.
    Le mixage de 7 variétés sélectionnées conduit à un aspect multicolore variant au gré des saisons.
    Pente maximale 10%.

    Aide
    Végétalisation semi-intensive
    Aide
    Végétation traditionnelle

    Végétation traditionnelle

    Les toitures-terrasses jardin sont en général accessibles à la circulation piétonnière et présentent un aspect traditionnel de jardin.

    Elles ne sont réalisables que sur élément porteur en maçonnerie et pour des pentes de 0 à 5 % (minimum 1 % en zone de montagne).
    L’épaisseur de la couche de terre végétale est adaptée à la nature des végétaux plantés (0,30 m à 1,00 m après tassement). Il en résulte une charge importante sur la structure (de l’ordre de 600 kg/m² et au-delà).

    La végétation nécessite généralement un entretien fréquent (tonte, traitements phyto-sanitaires, …) et un arrosage suffisant, comme pour toute végétation traditionnelle.

    Attention ! : si une même terrasse comporte des zones de destinations variées ( par exemple zones végétalisées impliquant une résistance aux racines, zones piétonnières, zones de parking, zones techniques, …), il est recommandé de la considérer comme multi-usages.

    4
    Elément porteur
    Modifier
    Faites votre choix ci-dessous pour «elément porteur»
    Bac-acier
    Bac-acier PARASTEEL 42 à fixations cachées
    Bois
    Maçonnerie
    Aide
    Bac-acier

    Élément porteur

                
    On entend par élément porteur la partie supérieure du gros-oeuvre de la toiture qui constitue le support de l’ensemble du complexe d’isolation (éventuelle) et étanchéité.
    On rencontre principalement les éléments porteurs suivants :

         
    les maçonneries coulées en œuvre ou préfabriquées.
    les dalles de toiture en béton cellulaire autoclavé armé.
    les matériaux en bois et panneaux dérivés du bois.
    les tôles d’acier nervurées (TAN), communément appelées "bac-acier".
    Celles-ci doivent impérativement recevoir un isolant servant de support du revêtement d’étanchéité.
    Le bac PARASTEEL (marque et brevet Siplast) est un cas particulier de TAN présentant au droit du recouvrement un "caisson à vis" masquant, en sous-face du bac, la pointe des vis de fixation de l’isolant et de l’étanchéité.

    Aide
    Bac-acier PARASTEEL 42 à fixations cachées

    Élément porteur

                
    On entend par élément porteur la partie supérieure du gros-oeuvre de la toiture qui constitue le support de l’ensemble du complexe d’isolation (éventuelle) et étanchéité.
    On rencontre principalement les éléments porteurs suivants :
    les maçonneries coulées en œuvre ou préfabriquées.
    les dalles de toiture en béton cellulaire autoclavé armé.
    les matériaux en bois et panneaux dérivés du bois.
    les tôles d’acier nervurées (TAN), communément appelées "bac-acier".
    Celles-ci doivent impérativement recevoir un isolant servant de support du revêtement d’étanchéité.
    Le bac PARASTEEL (marque et brevet Siplast) est un cas particulier de TAN présentant au droit du recouvrement un "caisson à vis" masquant, en sous-face du bac, la pointe des vis de fixation de l’isolant et de l’étanchéité.

    Aide
    Bois

    Élément porteur

    On entend par élément porteur la partie supérieure du gros-oeuvre de la toiture qui constitue le support de l’ensemble du complexe d’isolation (éventuelle) et étanchéité.
    On rencontre principalement les éléments porteurs suivants :

    les maçonneries coulées en œuvre ou préfabriquées.
    les dalles de toiture en béton cellulaire autoclavé armé.
    les matériaux en bois et panneaux dérivés du bois.
    les tôles d’acier nervurées (TAN), communément appelées "bac-acier".
    Celles-ci doivent impérativement recevoir un isolant servant de support du revêtement d’étanchéité.
    Le bac PARASTEEL (marque et brevet Siplast) est un cas particulier de TAN présentant au droit du recouvrement un "caisson à vis" masquant, en sous-face du bac, la pointe des vis de fixation de l’isolant et de l’étanchéité.

    Aide
    Maçonnerie

    Élément porteur

    On entend par élément porteur la partie supérieure du gros-oeuvre de la toiture qui constitue le support de l’ensemble du complexe d’isolation (éventuelle) et étanchéité.
    On rencontre principalement les éléments porteurs suivants :
          
    les maçonneries coulées en œuvre ou préfabriquées.
    les dalles de toiture en béton cellulaire autoclavé armé.
    les matériaux en bois et panneaux dérivés du bois.
    les tôles d’acier nervurées (TAN), communément appelées "bac-acier".
    Celles-ci doivent impérativement recevoir un isolant servant de support du revêtement d’étanchéité.
    Le bac PARASTEEL (marque et brevet Siplast) est un cas particulier de TAN présentant au droit du recouvrement un "caisson à vis" masquant, en sous-face du bac, la pointe des vis de fixation de l’isolant et de l’étanchéité.

    5
    Support
    Modifier
    Faites votre choix ci-dessous pour «support»
    Ancienne étanchéité
    Elément porteur direct
    Isolant thermique
    Aide
    Ancienne étanchéité

    Pose sur ancienne étanchéité

    Cela concerne des travaux de réfection sur ancienne étanchéité conservée (après diagnostic concluant à cette possibilité) sans apport d’isolant thermique complémentaire.
    Référence : fascicule 14 "Diagnostic et Préparation des supports anciens" du classeur "étanchéité bâtiment" de Siplast.

    Aide
    Elément porteur direct

    Pose directe sur élément porteur          

    Cela concerne la pose :    

     soit en travaux neufs, sur élément porteur maçonnerie ou bois, ou sur forme de pente adhérente à l’élément porteur en maçonnerie, sans apport d’isolant thermique,
     soit en travaux de réfection, sur élément porteur ou forme de pente adhérente mis à nu et préparé.
     
    Cela ne peut concerner les éléments porteur en tôles d’acier nervurées, qui doivent toujours recevoir un isolant thermique support d’étanchéité.

    Aide
    Isolant thermique

    Pose sur isolant thermique

    Cela concerne la pose : 
     soit en travaux neufs, sur élément porteur maçonnerie acier ou bois avec apport d’isolant thermique,
     soit en travaux de réfection, sur élément porteur mis à nu puis recouvert d’un isolant thermique,
     soit en travaux de réfection, sur ancienne étanchéité conservée (après diagnostic) et apport d’un isolant thermique complémentaire.

    La sélection SIPLAST

    Preflex + Graviflex + Geoflow + plaque Nidaroof
    Preflex + Graviflex + Geoflow + plaque Nidaroof
    Preflex + Graviflex + Geoflow + Gazon Soft Green
    Preflex + Graviflex + Geoflow + plaque Nidaroof
    Paradiene S R4 + Paradiene 30.1 GS NOx'Activ
    Parathane Coating + Parathane Finish UV-Clear coloré + Corindon Fin
    Gamme Silver : Paradiene 35 SR4 Silver + Parafor Jardin Silver
    Preflex + Graviflex + Geoflow + plaque Nidaroof
    Preflex + Graviflex + Geoflow + Gazon Soft Green
    Paradiene S R4 + Paradiene BD S + Rétention d'eau
    Paradiene 35 SR4 Silver + Parafor jardin Silver + Gazon Soft Green
    Paradiene 35 SR4 Silver + Parafor jardin Silver + Gazon Soft Green
    Preflex + Graviflex + Canopia Filtre +Canopia Jardibac + Rétention d'eau
    Preflex + Graviflex + Canopia Naturapente + Rétention d'eau
    Preflex + Graviflex + Geoflow + Canopia Jardibac + Rétention d'eau
    Voir objet BIM 2
    Preflex + Graviflex + Canopia Expert + Rétention d'eau
    Voir objet BIM 2