Fermer le menu
Maîtres d'ouvrage
Téléchargement express
  • Téléchargement express
  • Carnet d'inspiration
    Actualités

    You are here

    1. Accueil
    2. Maîtres d'ouvrage, maîtres d'œuvre
    3. L'étanchéité à l'air et au vent

    L'étanchéité à l'air et au vent

    Pourquoi améliorer l'étanchéité à l'air et au vent d'un bâtiment ?

    Avec le Grenelle de l'Environnement et la RT 2012 – sous-tendus par les enjeux énergétiques de ce début du XXIe siècle –, la notion d'étanchéité à l'air des bâtiments est devenue incontournable.

    En effet, la part de la consommation d'énergie due aux pertes liées à l'étanchéité à l'air des bâtiments peut augmenter la consommation énergétique annuelle et la quantité de gaz à effet de serre rejetée.

    Du fait des très hautes performances thermiques recherchées en neuf comme en rénovation, il est important de respecter certaines conditions de montage des isolations des parois, notamment l'utilisation systématique de films pare-vapeur continus côté intérieur et d'écrans hautement perméables à la vapeur d'eau ou HPV (sans ventilation en sous-face) côté extérieur.

    Ces conditions permettent d'assurer l'étanchéité à l'air et au vent optimales des parois concernées contribuant ainsi à la qualité globale du bâtiment.

    Isoler c'est bien, éviter les fuites c'est mieux !

    Préserver la résistance thermique des isolants permet de maintenir les propriétés thermiques des isolants reposant sur leur capacité à enfermer de l'air sec inerte.

    Au moindre coup de vent, l'isolant perd temporairement toute sa résistance thermique quelle que soit son épaisseur.

    Un écran HPV placé en surface et un pare-vapeur placé en sous-face de l'isolant suppriment les fuites d'air engendrées par la mise naturelle en pression ou sous-pression du bâtiment.

    à 35 % des déperditions, selon la partie de l'ouvrage concernée (cf. croquis) et former de véritables ponts thermiques. Les mouvements d'air parasites peuvent réduire l'efficacité de l'isolation de plusieurs pourcentages, en l'absence de paroi étanche à l'air.

    Il est indispensable de réaliser un plan d'étanchéité à l'air le plus près possible de l'isolant thermique en assurant sa continuité aux points singuliers et en utilisant des accessoires appropriés au droit des traversées (gaines électriques, VMC, etc.).

    Nota : : ces fuites d'air au travers des parois sont un problème important à régler car elles peuvent représenter 10

    Protéger durablement l'isolant

    L'utilisation d'un écran de sous-toiture et d'un pare-vapeur permet de préserver les performances thermiques de l'isolant en le protégeant :

    • des infiltrations accidentelles
    • des condensations éventuelles, liées à une mauvaise gestion hygrothermique
    • de la poussière
    • des sollicitations mécaniques liées au vent
    • des insectes et petits animaux.

    Une bonne étanchéité à l'air et au vent permet de réduire les déperditions thermiques et d'optimiser les performances de l'isolant pour mieux réduire

    • la facture énergétique
    • l'impact environnemental du bâti.

    Enjeux de la qualité de l'air intérieur et du fonctionnement hygrothermique des parois

    Maîtriser l'étanchéité à l'air ne signifie en aucun cas enfermer les occupants dans « un sac plastique ». Au contraire, c'est maîtriser les flux d'air, mais aussi leur qualité, sans excès.

    Exemple : l'air qui transite librement au travers des parois se charge en polluant (fibres, poussières, moisissures, COV…)*.

    Enjeux acoustiques : une enveloppe trop perméable compromet l'isolation acoustique vis-à-vis des bruits extérieurs mais une étanchéité à l'air et au vent bien réalisée peut contribuer à son amélioration.

    *Cas extrême de logements proches d'installations industrielles ou classées

    Réglementation et prescriptions techniques

    Conformément à l'article 17 (chapitre 2) du décret du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de performance énergétique des bâtiments nouveaux (n° 2010-1269), l'entreprise a l'obligation de moyen et de résultat concernant l'étanchéité à l'air des ouvrages.

    Pour les maisons individuelles ou accolées et les bâtiments collectifs d'habitation, la perméabilité à l'air de l'enveloppe sous 4 Pa. Q4Pa-surf est égale à :

    • 0,60 m³/(h.m²) de parois déperditives – Hors plancher bas – En maison individuelle ou accolée.
    • 1,00 m³/(h.m²) de parois déperditives – Hors plancher bas – En bâtiment collectif d'habitation.

    Ces valeurs peuvent être mesurées lors du test de la « blower door » (ou porte soufflante).

    Le cahier des prescriptions techniques (CPT 3560) « Isolation thermique des combles », issu du travail d'experts du domaine, précise les règles générales de mise en oeuvre des produits isolants en laine minérale (décrits dans des Avis Techniques ou des Constats de Traditionalité) en rampant ou en planchers de combles. Il est applicable aux travaux exécutés dans les locaux résidentiels ou non résidentiels (locaux à usage courant) en neuf ou en existant. Cette seconde version introduit des modifications qui tiennent compte de la demande croissante en matière d'efficacité énergétique et notamment de maîtrise de la perméabilité à l'air des bâtiments et ouvrages.

    Mise en oeuvre : la qualité est cruciale

    La conception d'un bâtiment quel qu'il soit, implique des interventions de différents corps d'état qui doivent se concerter, pour garder une vision globale sur le résultat (l'étanchéité à l'air et au vent).

    Une mise en oeuvre soignée constitue une excellente solution pour :

    • limiter grandement les déperditions thermiques par mouvements d'air parasites (notamment en facilitant la bonne continuité aux points singuliers)
    • augmenter la tolérance à l'égard des aléas inévitables de mise en oeuvre (sans éviter la nécessité d'une mise en oeuvre soignée)

    Les solutions Siplast

    Les pare-vapeur

    Monarvap 200 B

    Écran pare-vapeur en polyéthylène destiné à limiter la transmission de la vapeur d'eau et de l'air à travers la paroi

    Télécharger la notice produit

     

    Monarvap Reflex 200

    Écran pare-vapeur en polyéthylène destiné à limiter la transmission de la vapeur d'eau et de l'air à travers la paroi

    Télécharger la notice produit

     

    Monarvap Eco-Cell

    Écran pare-vapeur en polyéthylène destiné à limiter la transmission de la vapeur d'eau et de l'air à travers la paroi

    Télécharger la notice produit

     

    Les pare-pluie

    Sup'Air WP'X

    Écran pare-pluie hautement perméable à la vapeur d'eau destiné à la protection contre les éventuelles pénétrations d'eau et de vent au travers du revêtement extérieur

    Télécharger la notice produit

     

    Les écrans de sous-toitures et barrières radiantes

    Sup'Air ADH+

    Écran de sous-toiture synthétique hautement perméable à la vapeur d'eau

    Télécharger la notice produit

    Voir la solution Siplast

     

    Sup'Air RP'X ADH+

    Écran de sous-toiture synthétique hautement perméable à la vapeur d'eau

    Télécharger la notice produit

    Voir la solution Siplast

     

    Sup'Air Reflex ADH+

    Barrière radiante de sous-toiture hautement perméable à la vapeur d'eau pour l'amélioration du confort d'été

    Télécharger la notice produit

    Voir la solution Siplast

     

    Therm'X ADH+

    Barrière radiante de sous-toiture, synthétique, HPV, pour l'amélioration du confort d'été et complément d'isolation thermique en hiver

    Télécharger la notice produit

    Voir la solution Siplast

     

    Les points singuliers

    Les points sensibles à prendre en compte dans le cadre de travaux neufs ou de rénovation, sont les suivants :

    • Les recouvrements des lés (dalles bois, murs, rampants, toits terrasses)
    • Les liaisons (murs/planchers, murs/ toit, murs/refends, angles de murs
    • Les menuiseries extérieures et les fenêtres de toit (liaisons avec les murs et les rampants)
    • Passages de gaines (électriques, VMC,autres)