Fermer le menu
Maîtres d'ouvrage
Téléchargement express
  • Téléchargement express
  • Carnet d'inspiration
    Actualités

    You are here

    1. Accueil
    2. Maîtres d'ouvrage, maîtres d'œuvre
    3. Réfection de toiture en amiante : le procédé Paraplac

    Réfection de toiture en amiante : le procédé Paraplac

    Sans dépose, ni perçage, ni brossage ni poussières, Paraplac est un procédé breveté fiable et testé pour la rénovation d’anciennes couvertures en plaques ondulées fibres-ciment.

    Toiture en amiante : un procédé pérenne qui a fait ses preuves

    Conçu en 1999, le procédé Paraplac satisfait toujours aujourd’hui aux exigences de la réglementation concernant l’amiante, et ce malgré ses différentes évolutions. Destiné à la réfection de couvertures en plaques ondulées amiante-ciment, il permet, sans perçage, l’apport d’un système isolant thermique + membrane d’étanchéité sur celles-ci, et évite ainsi les déchets et poussières.

    Plus de 200 000 m² de toitures françaises bénéficient à ce jour de ce système.

    Un procédé testé avec le bureau de contrôle Veritas en 2014

    En 2014, Paraplac a été évalué sur un chantier de 7 500 m² à Douarnenez (29) comme réponse adaptée à la nouvelle réglementation, qui fixe une VLEP* à 10 fibres/litre à partir du 1er juillet 2015. Bureau Veritas a effectué, avant, pendant et après la mise en ?uvre, des prélèvements en extérieur, en intérieur, et sur l’opérateur réalisant la pose.

    Le résultat confirme l’intérêt du système pour les poseurs lors de sa mise en
    ?uvre : la concentration brute constatée pour le processus de pose d’ossatures métalliques du procédé Paraplac est de 3 fibres/litre.


    L’installation du procédé Paraplac n’impose donc pas l’utilisation d’équipement de protection individuel (EPI) protégeant les voies respiratoires, obligatoires au-delà du seuil de 5 fibres/litre.

    Il faut également noter qu’aucune fibre n’a été identifiée comme de l’amiante pendant toutes les séries de mesure.

    Cet avantage indéniable pour la praticité lors de la mise en ?uvre (pas d’EPI supplémentaires) et la santé des poseurs s’ajoute au fait que Paraplac n’est pas à assimiler à des travaux de dépose ou de confinement d’amiante, et relève ainsi de la sous-section 4 du code du travail.

    Paraplac : des avantages décisifs

     


    Sain et économique

    Paraplac permet de garder la toiture existante et sa mise en ?uvre peut se faire sans interrompre l'activité du bâtiment.

    • Pas de brossage pour nettoyer la surface de la toiture :
      Paraplac se pose directement ;
    • Pas de percement des plaques :
      Paraplac est une sur-toiture autonome grâce à son système d’accrochage unique breveté ;
    • Pas de déchets ni de poussières d’amiante 
      sauf dégradation importante de la toiture en fibrociment
      Paraplac est un procédé de réfection relevant, lors de sa mise en ?uvre, des dispositions du Code de travail relatives aux interventions sur des matériaux ou appareils susceptibles de libérer des fibres d'amiante (art. R 4412-145 et suivants c. trav.).

    Peu perturbant, sûr et durable

    Paraplac apporte, en plus de la neutralisation de la toiture existante, la sécurité à l’usage et une étanchéité éprouvée.

    • La vie continue : la mise en ?uvre de Paraplac se déroule sans interruption de l’activité dans les locaux sous?jacents ;
    • La sécurité en plus : que cela soit durant les travaux ou après l’installation pour les interventions de maintenance, Paraplac apporte une ossature qui renforce mécaniquement la toiture.

    Les dispositions concernant le travail en hauteur (R 4534-35 du Code de Travail) et la circulation sur les couvertures en matériaux fragiles (R-4534-88) sont à appliquer.

    • Doté d’une étanchéité éprouvée en bitume élastomère SBS, Paraplac apporte une complète remise en état de la toiture

    Avec Paraplac, une réfection de toiture en toute confiance

    • Utiliser Paraplac c’est faire appel à un procédé renforçant la résistance mécanique de la toiture et la sécurité des personnels de maintenance.
    • Le Cahier des Charges de Pose du procédé Paraplac a été visé favorablement par le Bureau de Contrôle Alpha Contrôle.
    • Le procédé d’étanchéité mono-couche Adesolo, solution à froid, dispose d’un Cahier des Charges de Pose visé favorablement par le Bureau de Contrôle Qualiconsult.
    • Le procédé d’étanchéité bi-couche Adepar, fait l’objet d’un Document Technique d’Application délivré par le CSTB.

    Des experts à votre service et une documentation complète à votre disposition

    • N’hésitez pas à contacter Siplast?Icopal : une équipe d’experts est à votre écoute pour répondre à votre problématique et vous apporter la solution adaptée.
    • Une documentation complète – Cahiers des Charges de Pose, Avis Technique, notices produits et guides de pose – vous sera adressée sur simple demande.

    Paraplac et ses solutions d’étanchéité qui ont déjà fait leurs preuves !

    • Plus de 125 000 m² de toitures bénéficient du procédé Paraplac, en France et ailleurs.
    • Plus de 4,8 millions de mètres carrés ont été réalisés en Adesolo depuis 22 ans.

    La fiche d’identité technique de Paraplac : des solutions complètes entre 8 et 16 kg/m²

    • Combien pèse le procédé Paraplac au mètre carré ?
      L’ensemble de l’ossature métallique rapportée constituée des profils, brides et platines Paraplac a un poids de
      2,25 kg/m².
    • Quel isolant thermique utiliser ?
      Des panneaux plans de polystyrène expansé de 20 kg/m³ (soit 1,2 kg/m² pour 60 mm d’épaisseur), fixés au profil Paraplac par des fixations mécaniques à pointe foret traditionnelles (cf. DTU 43.3) sans percement des plaques.
      Des isolants en laine minérale ou PIR sont également utilisables, consulter Siplast?Icopal.
    • Quelle étanchéité utiliser ?
      Un revêtement d’étanchéité auto-adhésif semi-indépendant mono-couche Adesolo G ou bi-couche Adepar JS + Paradiene 30.1 GS en bitume élastomère SBS (6 à 9 kg/m²), auto-protégé par des paillettes ou des granulés minéraux colorés, à poser à froid.
      D'autres solutions bitumineuses ou en PVC-P sont également utilisables, consulter Siplast-Icopal.