Fermer le menu
Maîtres d'ouvrage
Téléchargement express
  • Téléchargement express
  • Carnet d'inspiration
    Actualités
    m

    You are here

    1. Accueil
    2. Maîtres d'ouvrage, maîtres d'œuvre
    3. Refuge des Conscrits : étanchéité de toiture en haute montagne

    Refuge des Conscrits : étanchéité de toiture en haute montagne

    Dédiée à l’étanchéité des toitures inaccessibles avec autoprotection minérale, Adesolo G se pose par adhésivité à froid en semi-indépendance : une solution idéale en climat de montagne.

    La problématique

    A 2 850 m d’altitude, au cœur de la réserve naturelle Les Contamines Montjoie, se niche le refuge des Conscrits. Le bâtiment tout confort au look high-tech domine le cours du glacier de Tré-la-Tête dans le massif du Mont-Blanc. 
    Son étrave inox en amont, tourne le dos à une charge neigeuse pouvant atteindre 1,2 tonnes par m². Le bardage mélèze de la façade ensoleillée donne une note authentique et chaleureuse et les panneaux solaires disposés à l’avant assurent la production d’énergie pour 86 occupants. Quelle étanchéité de toiture choisir dans ce contexte de haute montagne et pour ce type de bâtiment ?

    La solution 

    Adesolo G  a été retenu pour étancher la toiture chaude chapeautée d’un bac inox. Idéal pour un climat de montagne, ce procédé d’étanchéité pour toitures inaccessibles comporte un revêtement d’étanchéité monocouche apparent réalisé avec Adesolo G, une feuille à base de bitume élastomère SBS fillérisé, surfacée d’une autoprotection aux UV par paillettes ou granulés minéraux colorés. Des bandes autoadhésives en sous-face permettent une mise en œuvre en semi-indépendance, calibrée en usine et incontournable en haute montagne. 
    De haute résistance au poinçonnement, Adesolo G permet aussi de réduire considérablement les coûts de transport, un poste stratégique sur ce chantier : moins de rouleaux, moins de rotations d’hélicoptère.


    A noter : Par définition, il n’y a pas de ventilation entre l’isolant et les panneaux supports de l’étanchéité en toiture chaude ; la lame d’air étant située au-dessus de l’étanchéité. Cette disposition offre une protection contre les phénomènes de condensation et permet de réduire les risques de formation de «rives de glace», ces bouchons formés en rives à la suite de ruissellements.

    Le résultat

    Au départ de grandes courses d’alpinisme et de randonnées, 3 été et 500 rotations d’hélicoptères auront été nécessaires à la réalisation de ce refuge devenu emblématique et lauréat du Prix de l'Observ'ER pour les bâtiments autonomes énergétiquement.

    Fiche d'identité du chantier

    • Maître d’ouvrage : Club Alpin Français
    • Architectes et pilotage du chantier : Guerzou Architectes
    • Produit : Adesolo G

    Illustrations (cliquez pour agrandir)