Si vous ne pouvez visualiser correctement cette page, cliquez ici
logo Siplast Plancher
www.siplast.fr | contact.ealliance@icopal.com
fleche blanche sur fond rouge N°42
Mai 2013
image e-alliance
image e-alliance mobile
Dans ce numéro
    De la théorie à la pratique : la réponse Siplast
 
    Comment se protéger des bruits d'impact ?
 
    Mise en œuvre d'une chape flottante sur Assour Chape
 
    Aperçu règlementaire
 
Les outils Siplast
lien vers impression
lien vers le site siplast.fr
lien vers la notice produit Tectofin
lien vers la notice produit Tectofin
lien vers la notice produit Tectofin
lien vers la formation
lien vers l'alert email
Partageons
lien vers Facebook
lien vers Twitter
lien vers Linkedin
lien vers Google+
logo Icopal 12 rue de la Renaissance
92184 ANTONY Cedex
Tél : 01 40 96 35 00
  Isolation aux bruits impact
De la théorie à la pratique : la réponse Siplast
Le bruit est une nuisance de plus en plus épinglée par tout un chacun.
Mais qu'est-ce que le bruit ? Comment peut-on lutter contre celui-ci grâce à des produits de construction ? Dans cet e-alliance, ce sont les bruits solidiens ou d'impact qui sont traités ainsi que les réponses apportées par Siplast et quelques rappels de bonnes pratiques en termes de mise en œuvre.

photo rouleau Tectofin

Les bruits solidiens, de choc ou d'impact sont ceux transmis par voie solide, dus à la mise en vibration de la paroi par l'impact reçu. Ils proviennent de la marche, des déplacements ou chutes d'objets, des claquements de portes, des vibrations des équipements des bâtiments (chaudières, ascenseurs, robinetterie, etc.) ou des équipements extérieurs aux bâtiments (train, métro, etc.).

Dans un bâtiment, les bruits solidiens peuvent se transmettre verticalement, horizontalement ou diagonalement.

pose du rouleau   pose du rouleau

L'efficacité d'un revêtement de sol ou d'une chape flottante est caractérisée par l'indice de réduction du niveau de bruit de choc pondéré ΔLw, exprimé en dB.

Attention : le  ΔLw  ne doit pas être confondu avec le L'nT, w

En effet, L'nT, w correspond au niveau de pression acoustique dans le local de réception lorsque le plancher en essai est excité par la machine à chocs normalisée, corrigé en fonction du rapport de la durée de réverbération du local de réception à la durée de réverbération de référence.

lien vers la notice de pose

  Comment se protéger des bruits d'impact ?
 
Il existe plusieurs solutions pour se protéger des bruits :

- la réduction du bruit à la source en utilisant des revêtements de sol ayant une forte réduction au bruit d'impact ΔLw (Linoleum, moquette).

- la réduction par coupure ou discontinuité en intercalant un produit élastique entre la source des vibrations et le support. Parmi les produits proposés par Siplast, on utilisera par exemple Assour Parquet comme sous-couche acoustique mince sous parquet flottant ou stratifié, ou Assour Chape sous chape flottante (lire ci-dessous les recommandations pour poser une chape flottante), avec une réduction de niveau de bruit de 21 dB.

- la réduction du rayonnement en mettant en œuvre dans le local concerné (local de réception) un produit isolant, comme un plafond suspendu par exemple.

  photo rouleau Tectofin

lien vers la notice de pose

  Mise en œuvre d’une chape flottante sur Assour Chape
 
Chez Siplast, Assour Chape 19 et Assour Chape + sont des sous-couches acoustiques minces (SCAM) à mettre en œuvre sous chape flottante.

Assour est composé d’une nappe de fibres de verre surfacée d’un liant bitumineux et d’un film plastique. Une bande de recouvrement translucide et adhésive est intégrée au produit.


photo rouleau Tectofin

Pour Assour Chape 19 : ΔLw = 19 dB.
Pour Assour Chape + : ΔLw = 21 dB.

Généralité de mise en œuvre d’Assour Chape :

- Assour sera posé sur un sol exempt de gravois ou autre relief susceptible de le poinçonner. Une bande de recouvrement translucide et adhésive est intégrée au produit.

- Éviter toute liaison rigide : en rives, la chape sera désolidarisée des parois, huisseries, cornières métalliques d’arrêt, etc. par une bande adhésive résiliente (le joint mousse), qui sera retournée sous la sous-couche résiliente et dépassera du sol fini d’au moins 2 cm. Aucun point de contact solidien entre la chape et la structure du bâtiment ne doivent exister.

- Le joint mousse sera retourné sous la plinthe et arasé au cutter.

- Le joint mousse sera si nécessaire obturé par un cordon de mastic acrylique extrudé à la pompe.

Concernant les points singuliers, le plus important est d’éviter les ponts phoniques. Pour ce faire, un soin particulier doit être pris dans le traitement des points singuliers suivants :

1) Relevé périphérique en mur ou en cloison :

Il permet une désolidarisation des parois verticales vis-à-vis de la chape. Il est effectué :
- soit avec le Joint Mousse de 100 mm proposé par Siplast.
- soit directement avec Assour Chape.


photo rouleau Tectofin

2) Mise en place des plinthes :

Les plinthes ne doivent pas transmettre les chocs à la structure du bâtiment.
Pour ce faire, elles sont désolidarisées du sol flottant par l’intermédiaire du joint mousse ou du relevé en Assour Chape.

Il existe différentes sortes de plinthes :

pose du rouleau   pose du rouleau

3) Désolidarisation des canalisations :

Une canalisation crée un pont phonique entre le plancher support et le sol flottant. Pour l’éviter, il faut mettre en œuvre un fourreau résilient :

- Solution 1 : Le fourreau est habillé, uniquement sur la hauteur du sol flottant, d’une bande de joint autocollant ou d’un manchon résilient mou.

- Solution 2 : La canalisation, à l’intérieur et sur toute l’épaisseur du sol est habillée d’un manchon résilient compact.

Après la pose du revêtement d’usure, araser l’habillage du fourreau ou de la canalisation.


photo rouleau Tectofin


4) Désolidarisation des huisseries :

Les huisseries ne doivent pas non plus constituer un pont phonique entre le sol, le plancher support et les murs.

Le joint mousse utilisé pour désolidariser le sol flottant des murs et cloisons sera utilisé ici pour habiller soigneusement l’huisserie sur la hauteur allant du plancher support au niveau supérieur du revêtement de sol.


photo rouleau Tectofin

5) Désolidarisation des appareils sanitaires :

D’une façon générale, comme tous les autres points singuliers ci-dessus, les appareils sanitaires ne doivent pas créer un pont phonique entre le revêtement du sol flottant et l’ossature de l’immeuble.

Fixations : on utilise des chevilles et des semelles souples.

Joints : les appareils sont désolidarisés des murs et des cloisons par des mastics à élasticité permanente ou des cordons résilients.

lien vers la notice de pose

  Aperçu règlementaire

Les logements neufs sont soumis à l'arrêté du 30/06/1999. Cet arrêté demande que le niveau de pression pondéré du bruit de choc standardisé L'nT,w perçu dans un local noble doit être inférieur à 58 dB, lorsque des impacts sont produits sur le sol des locaux extérieurs à ce logement, à l'exception des balcons non situés au-dessus d'une pièce principale, des escaliers lorsqu'un ascenseur dessert le bâtiment et des locaux techniques.

Dans ce cas d'un logement « Label Qualitel (LQ) », L'nT,w ≤ 55 dB Dans ce cas d'un logement « Label Qualitel Confort Acoustique (LQCA) », L'nT,w ≤ 52 dB.

lien vers le site siplast.fr

.
Galerie photo
.
photo du dispositif   photo du dispositif   photo du dispositif    
.
.