Dans ce numéro
    Dépolluer le site d’exploitation
    Fiche d'identité du chantier
    Teranap TP, la solution de dépollution fiable et résistante
Les outils Siplast
  Imprimer
  Accès au site siplast.fr
  Notice produit Teranap TP
  Formation
  Alerte email
Partager
  Facebook
  Twitter
  Linkedin
  Google+
Galerie photos
  Voir la galerie complète
  Fiche d'identité du chantier
Chantier
mines d’or de Kittilä (Finlande)

Surface
1,2 millions de m²

Dates du chantier
depuis 2009

Maître d'ouvrage
Agnico-Eagle

Entreprise
Maarakennnus Kimmo Kallio

Produit Siplast
Teranap 331 TP
  Teranap TP, la solution de   dépollution fiable et résistante
Elaborée il y a de nombreuses années, Teranap TP reste la géomembrane rassurante car fiable et résistante. Elle est tout particulièrement indiquée dans les cas délicats, que ce soit à cause du niveau de pollution, des conditions de pose ou de la longévité attendue.

Pour Kittilä, Teranap constitue une excellente solution pour plusieurs
raisons :

- Performance mécanique : pas besoin   de couche d’interposition et   compactage simple du sol de fondation   sur une zone très vaste ;
- Rusticité de la mise en œuvre : après   déroulement de Teranap TP, les lés   sont immédiatement soudés au   chalumeau ;
- Résistance aux agressions chimiques   des résidus traités ;
- Résistance à la perforation des   racines si un revégétalisation est   prévue ;
- Résistance au vieillissement ;
- Résistance au climat très rude de la   Laponie, Teranap ayant moins de   contraintes en termes de température,   d’humidité ou de poussières lors de la   pose.
  Notice Teranap TP
 
 
 
Génie Civil
www.siplast.fr | contact.ealliance@icopal.com
N°52
Mai 2015
    Dépollution
Le million de mètres carrés de Teranap 331 TP dépassé pour traiter la mine d’or de Kittilä, en Finlande
Il s’agit d’une histoire de longue haleine : depuis 2009, Teranap TP est mis en œuvre au-delà du cercle polaire pour assurer le confinement des minéraux pollués du gisement aurifère de Kittilä. Le million de mètres carrés installés a été dépassé en 2014. Et l’histoire n'est pas prête de s’arrêter ...
 
Située à 150 km au nord du cercle polaire, en Laponie, la mine de Kittilä a débuté sa production commerciale en 2009.
Elle constitue l’un des gisements aurifères connus les plus importants d’Europe. Sa société d’exploitation, le Canadien Agnico-Eagle, table sur une durée de vie de la mine jusqu’en 2036. Après une première période d’extraction à ciel ouvert jusqu’en 2012, la mine fait l’objet d’une exploitation souterraine depuis 2010.

La mine se répartit sur plusieurs sites mais l’ensemble des minerais extraits sont de type réfractaire, ce qui rend l’extraction d’or relativement difficile. Les particules d’or sont en effet généralement encastrées dans les deux principaux minéraux sulfurés que sont l’arsénopyrite et la pyrite riche en arsenic. Seulement 4 % du minerai est de « l’or libre » à grains très fins et plus facile à extraire.

Une fois extrait, le minerai est transporté vers le concasseur en surface. Dans l’usine installée sur le site-même, il est traité par broyage, flottation, oxydation sous pression et lixiviation au charbon. Il est ensuite fondu dans un four et coulé en lingots.
  Dépolluer le site d’exploitation
 
Environ 3 000 tonnes de minerai sont acheminées chaque jour vers l’usine. Une fois le minerai traité, les résidus aurifères sont stockés sur le site, dans des zones aménagées. Ces déchets sont fortement contaminés de par le procédé d’extraction et de lixiviation. Afin de protéger l’environnement, notamment les nappes phréatiques, Agnico-Eagle a mis en place une dépollution systématique de ces zones de stockage de déchets par géomembrane.
La solution bitumineuse a toujours été retenue, celle-ci comportant deux points forts essentiels :
• Les membranes bitumineuses offrent des performances mécaniques qui évitent l’ajout d’un géotextile et ne requièrent pas un traitement spécifique du support : elles permettent donc une mise en œuvre rapide ;
• La région de Kittilä est ventée et l’utilisation d’un produit « lourd » évite des contraintes de lestage durant l’installation.

C’est lors du deuxième appel d’offre, en 2009, qu’Icopal Finlande apporte une réponse avec Teranap, prescrit par la société d’ingénierie Golder Associates, qui satisfait le donneur d’ordre, principalement grâce à sa supériorité technique. Depuis, ce dernier n’a jamais renié son choix. Chaque année, par tranche de 150 à 200 000 m², le confinement des résidus aurifères se poursuit.

Dès la mi-mai et jusqu’à la mi-octobre, la société de pose finlandaise Maarakennnus Kimmo Kallio met tout en œuvre pour poser au plus vite Teranap, profitant de la fenêtre météo de la belle saison. « Chez Maarakennnus Kimmo Kallio, ils cherchent toujours à optimiser la mise en œuvre, » souligne Mikko Nikander, chef produit chez Icopal Finlande, « notamment en développant des outils spéciaux comme cette machine de pose avec chalumeau intégré. »

Produits sur deux mois, les 200 000 prochains mètres carrés viennent de quitter l’usine de Mondoubleau de Siplast et sont acheminés par la route jusqu’au-delà du cercle polaire pour la campagne de pose 2015. Et comme le note Markku Arffam, le chef de projet de la mine de Kittilä : « Avec ce projet, vous nous apportez le meilleur. Gardez votre niveau, cela nous convient bien ! »
 
 
 
     
     
12 rue de la Renaissance
92184 ANTONY Cedex
Tél : 01 40 96 35 00
 
Se désabonner
de l'e-alliance Génie Civil
  Se désabonner
de toutes les e-alliances
     
     
Galerie photos
.